Vous êtes ici

Actualités

Appel à collecte de données sur le coût des infrastructures « grises » et « vertes »

Natureparif, l’Agence régionale pour la biodiversité en Île-de-France, s’associe à AgroParisTech pour réaliser une étude visant à recenser les coûts globaux des infrastructures « grises » et « vertes » en ville.

Cette étude permettra de réaliser un comparatif entre les aménagements classiques issus de l’ingénierie civile et leurs alternatives ayant recours à l’ingénierie écologique.

Natureparif cherche à collecter auprès de partenaires volontaires un maximum de références de coûts tirées d’aménagements d’ors et déjà réalisés.

 

Pour d'informations sur le site Urbanisme Bâti & Biodiversité

Appel à projets de recherche 2017 "Fonctionnalités écologiques et territoriales des infrastructures linéaires de transport et de leurs emprises"

L’appel  à  projets  de  recherche  2017  est  lancé  en  partenariat  avec  les  membres  du  Club infrastructures linéaires et biodiversité (CILB), le MEEM, l’ADEME et la FRB.

Le  présent  appel s’intéresse  aux  fonctionnalités  écologiques  des  territoires  concernés  par  le développement,  l’usage  et  les  évolutions  des  infrastructures  linéaires  de  transports  et  de  leurs emprises.

Il  est  proposé d’encourager  les  recherches  qui  saisiront  les  effets  des infrastructures et les opportunités qu’elles peuvent offrir notamment grâce à leurs emprises. L’ambition est de valoriser les recherches inscrites dans une vision plus globale des infrastructures dans leurs milieux, et se saisissant non seulement des caractéristiques mais aussi, des dynamiques affectées, prenant en compte les spatialités et les temporalités des phénomènes.

Dans la dynamique de la déclaration finale de la conférence IENE 2016, l’appel aborde les effets des infrastructures, selon leurs échelles, sous plusieurs angles : écologiques, sociaux-économiques, paysagers,  juridiques  ou  patrimoniaux.  Toutes  les  infrastructures  linéaires  de  transport  et  leurs emprises  pourront  faire  l’objet  de  recherches,  qu’elles  soient  routières,  fluviales,  ferrées  comme énergétiques ainsi que leurs interfaces avec les territoires : gares, ports ou aéroports.

L’APR concerne trois dimensions principales qui peuvent être traitées simultanément ou indépendamment : 

  • Gestion territoriale des fonctionnalités écologiques : ajustement, transition, réversibilité.
  • ILTe, territoires, paysages et biodiversité : comment concilier gouvernance territoriale et fonctionnalités écologiques autour des infrastructures ? 
  • Fonctionnalités sociétales et environnementales des ILTe : quels outils et quelles perspectives ? 

Plusieurs  types  de  projets  pourront  être  déposés :  projets  de  recherche,  projets  exploratoires, projets incubatoires  et cartographie ou revue systématique.

 

Plus d'informations sur ce site

Le 30 novembre au SIMI, le CIBI a présenté sa vision des bâtiments verts et des villes biophiliques

« Du Bâtiment vert aux villes biophiliques : une nouvelle ère pour l’immobilier » était le titre du colloque proposé par le CIBI (Conseil International Biodiversité & Immobilier) à l’occasion du SIMI (Salon de l’immobilier d’entreprise) qui se tenait du 30 novembre 2016 au 02 décembre 2016 à Paris.

Pour l’association CIBI qui porte le label Biodivercity, c’était l’occasion de montrer ce que le label peut apporter à un projet immobilier et de valoriser des projets comme l'opération 1000 arbres - Compagnie de Phalsbourg ou encore l’École des Sciences et de la Biodiversité qui est composée notamment d'une toiture végétalisée et d'un revêtement de murs innovants. L'École se trouve dans la ZAC Île Seguin-Rives de Seine, opération d’aménagement de 74 hectares qui se déploie sur les anciens terrains des usines Renault à Boulogne-Billancourt, deuxième ville d’Île-de-France après Paris et pivot du pôle économique du Sud-Ouest de la capitale.

L’école des Sciences et de la Biodiversité construite dans le cadre de cette opération dans le quartier du Trapèze est un excellent exemple de bâtiment novateur qui marie élégance architecturale et innovation. Il accueille la biodiversité sur son mur d’enceinte et sur sa toiture.

 

Ce type de projet est favorisé par la ville de Paris par des dispositifs tels que Réinventer Paris, Parisculteurs, la modification du PLU (avec l’obligation de végétaliser les terrasses de plus de 100m², ou la mise en retrait des bâtiments pour laisser un espace de plantation dans les rues).

L’utilisation d’un COB : Coefficient d’Occupation de la Biodiversité permet de mieux intégrer le végétal en ville.

 

Pour plus d’information, visitez le site du CIBI : http://urbanisme-bati-biodiversite.fr/

 

 

Premiere pierre du partenariat LPO-Bouygues Immobilier dans les EcoQuartiers posée à Toulon (83) !

La LPO et Bouygues Immobilier débattent ensemble depuis 2014 dans le cadre des réunions du club de réflexion de la LPO Urbanisme, Bâti et Biodiversité « Club U2B » des meilleures solutions pour intégrer la biodiversité dans la ville durable de demain.

Mais c’est à l’occasion d’un petit déjeuner presse sur l’avancée des travaux de construction de l’EcoQuartier Font Pré organisé par Bouygues-Immobilier Var-Ouest que ce partenariat national s’est matérialisé avec la pose de 18 nichoirs à martinets noir sur les façades des premiers bâtiments.

La pose de cet aménagement pour la faune s’est faite sous les regards vigilants de Benjamin KABOUCHE, directeur de la LPO PACA, de Marion FOUCHARD, coordinatrice Refuges LPO et de Katherine DUBOURG vice présidente de la LPO PACA.

L’association a en effet signé une convention d’accompagnement Refuges LPO de 5 ans (2015-2020) avec Bouygues Immobilier Var Ouest qui devrait déboucher sur une labellisation Refuge LPO en 2018. Elle comprend du conseil pour la mise en place des aménagements pour la faune et pour la gestion et l’amélioration des espaces verts ainsi que des animations à destination des habitants du quartier.

L’accompagnement de la LPO PACA en phase chantier et exploitation vient compléter l’accompagnement du bureau d’étude Elan en phase conception qui a abouti à une labellisation Biodivercityde l’EcoQuartier Font Pré en janvier 2016.

Chloé Leveque, responsable Développement Durable de Bouygues Immobilier et Delphine MORIN,chargée de mission Urbanisme, Bâti et Biodiversité pour la LPO France étaient présente pour témoigner de la dimension nationale de cet événement toulonnais.

 

Pour consulter le dossier de presse : http://urbanisme-bati-biodiversite.fr/

Barbara Pompili lance l'appel à reconnaissance de projets pour 2016 dans le cadre de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité

La préservation et la reconquête de la biodiversité constituent des enjeux planétaires, auxquels chacun doit contribuer. La France a ainsi souscrit aux objectifs de la Convention internationale sur la diversité biologique, qu’elle a retranscrite dans sa Stratégie Nationale pour la Biodiversité 2011-2020.

Cette mobilisation en faveur de la biodiversité doit également être celle de toute la société. C'est pourquoi Barbara Pompili appelle collectivités, entreprises, associations, fédérations professionnelles,... à s'engager et à faire connaître leurs projets en faveur de la biodiversité. Les engagements qui participeront à la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de la Biodiversité seront reconnus et mis en valeur.

Les projets déposés lors des appels à reconnaissance des années précédentes témoignaient d'une grande capacité d'innovation des acteurs, ainsi que d'une volonté de toutes et tous de participer à la mise en œuvre de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité et de ses priorités.

Au lendemain du vote définitif de la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, qui inscrit la Stratégie Nationale pour la Biodiversité dans le Code de l’environnement, Barbara Pompili lance donc un nouvel appel à projets pour l'année 2016.

 

Les candidats sont invités à remettre leur projet avant le 30 septembre 2016.

Seront distinguées les meilleures initiatives en faveur de la biodiversité à l’automne 2016.

Quelques exemples de projets reconnus les années précédentes :

  • Sensibilisation des usagers d’autoroutes grâce à des panneaux didactiques sur la biodiversité du site traversé ;
  • Soutien à une expédition de recherche et de sensibilisation à la préservation des coraux ;
  • Mobilisation de  « 65 millions d’Observateurs » pour favoriser la prise en compte de la biodiversité par l’ensemble des citoyens à travers les sciences participatives.

 

Pour plus d'informations :

S’engager dans la mise en œuvre de la stratégie http://www.developpement-durable.gouv.fr/Comment-agir-avec-la-strategie

Événement COP 21 pour les 12 lauréats 2015 

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Les-12-laureats-de-l-appel-a.html

 

 Télécharger le communiqué de presse

Appel à manifestation d’intérêt « Trame verte et bleue : de la planification régionale à la construction d’une stratégie territoriale »

La FNCAUE lance ce 4 juillet 2016 un appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Trame verte et bleue : de la planification régionale à la construction d’une stratégie territoriale ». Cet appel est à destination des URCAUE (Unions régionales des CAUE), en partenariat avec l’Association des régions de France (ARF) et le Ministère de l’Environnement. Cette initiative doit favoriser le passage de l’outil planificateur du SRCE (Schéma Régional de Cohérence Ecologique) à la construction de stratégies pour la biodiversité dans les territoires et les Etablissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) ; un enjeu d’autant plus important au vu des évolutions législatives et réglementaires introduites par la loi NOTRe (articles 10 et 13).

 

Pour être retenus, les projets devront justifier d’engagement de partenariats, a minima de principe, avec les Conseils régionaux et les DREAL. La date de remise des candidatures est fixée au 22 septembre 2016.

Plus d'informations très prochainement sur le site www.trameverteetbleue.fr

Enquête sur les besoins en formation en matière de Génie écologique - Aten

L'enquête mise en ligne par l'Aten a pour objectif de recueillir les besoins en formation et en outils de renforcement de compétences des membres de l'Aten, des partenaires du centre de ressources Génie écologique et largement de tous les acteurs de la filière (entreprises, bureaux d'études, collectivités...).

Les réponses serviront de base pour la construction d'une offre de formation et d'outils répondant aux besoins sur la thématique du génie écologique pour les années à venir (2018-2021) dans le cadre de l'Agence Française pour la Biodiversité (AFB).

 

Réponses attendues avant le 15 juin 2016.

Lien vers l'enquête : http://besoin-formation.espaces-naturels.fr/node/33

PLAN D’ACTION pour la reconquête des paysages et de la place de la nature en ville

Ces dernières années, le paysage fait l’objet d'interventions, de démarches ou de réalisations qui ont amélioré le cadre de vie, conforté la biodiversité, créé du lien social, fait émerger une culture et aussi créé de l’emploi. En donnant une visibilité nationale à cette dynamique de projets, à l’oeuvre sur l’ensemble du territoire, le ministère de l’Environnement incite ces démarches à se multiplier et encourage les décideurs à y apporter leur concours. 

Le plan d’action pour la reconquête de la place de la nature en ville et des paysages permet de mettre en place une politique nationale volontariste, incitative, partenariale et cohérente. 

Ce plan d’action concourt également à soutenir la prise en compte du paysage comme composante opérationnelle des démarches d’aménagement du territoire et à renforcer la sensibilisation des acteurs de l’aménagement et du public aux paysages.

 

Pour télécharger le PLAN D'ACTION

Les espaces verts urbains, lieux de santé publique, vecteurs d'activité économique - Etude Asterès

L'Unep - Les Entreprises du Paysage rend publique une étude réalisée par le cabinet Asterès, dirigé par Nicolas Bouzou, sur la valorisation économique des espaces verts et ce qu'ils rapportent aux citoyens et aux collectivités.

 

Pour voir l'ensemble des résultats de l'étude : Site des Entreprises du Paysage

Dix ans d’observations citoyennes des papillons de nos jardins

A l’occasion de la fête de la Nature, qui s’achève dimanche 22 mai, le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) célèbre les dix ans de son observatoire de sciences participatives des papillons. Depuis 2006, 10 035 volontaires ont fourni des données sur 1 519 710 papillons, dans près de 12 000 jardins, donnant matière à cinq études scientifiques.

Voir l'article du Monde

Les entreprises peuvent agir face aux espèces exotiques envahissantes : l'UICN France publie un guide pour les accompagner

Les entreprises, propriétaires ou gestionnaires d’espaces fonciers, sont régulièrement confrontées à la présence d’espèces exotiques envahissantes sur leurs sites. Certaines de leurs activités peuvent également contribuer à l’introduction d’animaux ou de végétaux exotiques envahissants et favoriser involontairement leur développement. Pour les aider à agir, l’UICN publie aujourd’hui un guide réalisé avec ses entreprises partenaires.

Les espèces exotiques envahissantes sont l’une des principales causes de l’érosion de la biodiversité mondiale. Leur introduction et leur expansion peuvent engendrer de nombreux impacts écologiques négatifs sur les milieux naturels et les espèces qu’ils hébergent. Elles peuvent aussi être à l’origine de coûts économiques très importants.

Concernées par cette problématique et souhaitant participer aux efforts de gestion, quatre entreprises partenaires de l’UICN France –  EDF, ENGIE, EQIOM, Ciments Calcia-GSM – ont souhaité bénéficier de son expertise pour mettre en place une gestion adaptée des espèces exotiques envahissantes sur leurs sites. L’UICN France a donc élaboré un guide, organisé en deux livrets :

  • Le premier synthétise l’état des connaissances sur les espèces exotiques envahissantes, les principaux dispositifs juridiques internationaux et nationaux en vigueur, ainsi que les stratégies développées et les acteurs actifs sur ce sujet. Il fournit également des recommandations générales pour gérer ces espèces, en détaillant notamment les différentes étapes d’élaboration d’un programme d’actions.
  • Le second est destiné à un usage de terrain. Il comporte une présentation détaillée de 12 méthodes de gestion (arrachage, cerclage, tir, piégeage, etc.) ainsi que des fiches spécifiques pour identifier et gérer 16 espèces animales (Grenouille taureau, Ragondin, etc.) et végétales (Jussies, Renouée du Japon, etc.) fréquemment observées sur les sites d’entreprises. Des retours d’expériences de gestion menées par des gestionnaires de site complètent et illustrent les explications.

L’UICN France encourage ainsi en premier lieu les entreprises à élaborer des programmes d’actions pour mieux anticiper et gérer les espèces exotiques envahissantes sur leurs sites. Avec ce guide, le gestionnaire d’un site d’entreprise pourra aussi, par exemple, identifier les techniques à mettre en place pour éviter la dispersion des plantes exotiques envahissantes lors des interventions de gestion ou encore découvrir la méthode de piégeage des Ecrevisses de Californie et de Louisiane à l’aide de nasses.

 

La réalisation de ce guide a mobilisé de nombreux experts de l’UICN France, en particulier les membres du groupe de travail national « Invasions Biologiques en milieux aquatiques », coordonné par l’ONEMA et l’UICN France. http://www.gt-ibma.eu/

La Loi Biodiversité adoptée en seconde lecture à l'Assemblée nationale

Dans la nuit du 17 au 18 mars 2016, l’Assemblée nationale a adopté en deuxième lecture le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages. Pour rappel, les députés ont voté avec ce texte la création de l'agence française pour la biodiversité. Ils ont également adopté 239 amendements.

 

Le projet de Loi avait été adopté en première lecture à l’Assemblée le 24 mars 2015, puis examiné au Sénat en janvier 2016. Le 26 janvier, le texte modifié a été voté lors d’un vote solennel (263 votes "pour" sur 295 suffrages exprimés). Son adoption définitive est prévue avant l’été.

 

EcoQuartiers : lancement de la quatrième vague de labellisation

Le ministère de l’Environnement vient de lancer la campagne de labellisation EcoQuartier 2016. 
Il s’agit de la quatrième campagne, les trois premières ayant été menées en 2013, 2014 et 2015. Ces dernières ont permis de valoriser le savoir-faire des collectivités françaises en matière d'aménagement durable, dans tous les types de territoires : urbains, péri-urbains, ou ruraux, en métropole comme en Outre-mer...




Pour participer à la démarche de labellisation, les porteurs de projets candidats (collectivités, EPCI, EPA, aménageurs...) ont à remplir un dossier répondant aux questions posées par les vingt engagements de la Charte des EcoQuartiers. Au rang de ces vingt engagements : la réalisation de projets répondant aux besoins de tous en s’appuyant sur les ressources et les contraintes du territoire, la mise en œuvre d’un processus de pilotage et de gouvernance élargie, la lutte contre l’étalement urbain, l’engagement en faveur de la diversité des fonctions et leur proximité ainsi que de la transition numérique vers la ville intelligente ou encore la préservation de la ressource en eau.


Le ministère publie un guide décrivant, étape par étape, le processus de labellisation. La première étape est la signature de la charte des EcoQuartiers qui témoigne de « l’engagement » des porteurs de projets en « faveur de projets d’aménagement durable ». « L’enjeu de la Charte consiste à encourager les porteurs de projet à inscrire leurs EcoQuartiers, d’une part, dans le cadre des lois fondatrices d’un urbanisme durable (Alur, Grenelle, loi SRU, ...) et d’autre part, dans une dynamique de progrès allant au-delà des objectifs mêmes des textes législatifs », rappelle le ministère dans son document. La deuxième étape est la demande de labellisation et la troisième la labellisation en elle-même. Le guide fournit aussi tous les renseignements utiles sur la mise en place de l’expertise des dossiers déposés.


Les collectivités interessées ont jusqu’au 31 mars prochain pour déposer leur dossier de candidature.

 

Guide de mise en œuvre de la 4ème vague de labellisation ÉcoQuartier

Appel à manifestation d’intérêt « Paysages, Territoires, Transitions »

Le service de la recherche du MEDDE conduit depuis plus de quinze ans des programmes de recherche sur le paysage : le dernier en date s’intitule Paysage et développement durable. Dans la continuité de ces travaux, et pour favoriser le croisement entre recherche et expérimentation sur les territoires, le MEDDE a lancé une recherche-action autour des paysages et des transitions "Paysages, Territoires, Transitions".

A l’issue d’une phase de préfiguration d’une année, le service de la recherche lance en ce début 2016 l’appel à manifestation d’intérêt pour les ateliers territorialisés de recherche-action « Paysages, Territoires, Transitions ». Cet appel s’adresse à des acteurs locaux, volontaires pour porter une démarche de transition à inscrire dans un projet en cours ou à lancer (par exemple et de manière non limitative : plan paysage, charte paysagère, SCoT, schéma de trames vertes et bleues, démarches citoyennes…).

Toutes les informations sur cet appel à manifestation d’intérêt sont accessibles en ligne : http://www.paysage-developpement-durable.fr/article132.html.

 

Les candidatures sont attendues pour le 29 février 2016.

Concours pour la préservation des allées d'arbres - Sites & Monuments

Le prix dédié aux allées d'arbres a pour vocation d'encourager la préservation, le bon entretien et la récération d'allées d'arbres. il est ouvert aux conseils départementaux, aux communes, aux communautés de communes, aux professionnels, aux associations et aux particuliers.

Le concours porte sur toutes les actions locales qui contribuent à la préservation des allées d'arbres, c'est-à-dire aux voies bordées d'alignements d'arbres. Sont concernées les actions liées à la pérennisation des allées d'arbres, aux opérations de financement, de communication, d'animation et de sensibilisation

Le jury est composé de représentants des ministères chargés de l'Écologie et de la Culture et de personnalités qualifiées.

Les prix sont de nature diverse : dotation financière, médaille, diplômes

Les dossiers devront être adressés ou déposés au SPPEF avant le 30 avril 2016.

 

Pour consulter le site du concours : http://www.sppef.fr/2015/09/22/concours-allees-darbres/

Publication du recueil d'actions exemplaires 2015 - Capitales françaises de la biodiversité

Le recueil d'actions exemplaires 2015 de l'opération Capitales Françaises de la Biodiversité vient d'être mis en ligne sur le site : www.capitale-biodiversite.fr

Cette année, le thème de cette opération était "Nature en ville et changements climatiques". Ce projet est porté par Plante & Cité en partenariat notamment avec Hortis, ARPE PACA et Natureparif.

L'opération Nature en ville et changements climatiques a obtenu la labellisation COP21 / Paris 2015, décerné par le comité de labellisation présidé par Madame Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie.

Publication de l'Observatoire socio-écologique de la biodiversité urbaine - NOÉ

L'Observatoire Socio-Écologique de la Biodiversité Urbaine (OSÉ-BU) de l'association Noé a publié en 2015 un rapport faisant un état des lieux des relations qu'entretiennent les citadins avec la biodiversité urbaine.

Retrouvez les conclusions de ce rapport dans un document court et accessible. Pour toute information complémentaire, contactez la responsable de l'OSÉ-BU : Mme. Lisa Bertrand : lbertrand@noe.org

Pour consulter ce diagnostic

Appel à communications - 5ème conférence IENE sur les infrastructures de transport et l'écologie

L'appel à communications est désormais ouvert

Le réseau IENE (Infra Eco Network Europe) annonce l'ouverture de l'appel à communications pour la conférence IENE 2016. Nous vous invitons à déposer vos propositions de communications orales, posters, sessions ou ateliers.

Les scientifiques, étudiants, praticiens, aménageurs, décideurs et industriels sont les bienvenus pour proposer des communications orales, des posters, des sessions ou des ateliers ou contribuer en tant que sponsors ou exposants à cet évènement !

 

Toutes les soumissions doivent être rédigées en ANGLAIS

Clôture des soumissions : 6 janvier 2016

Notifications d'acceptation : avant le 15 avril 2016

 

Pour plus d’informations sur la conférence, les sujets et toutes les modalités de soumissions des résumés: http://iene-conferences.info/ afin de démarrer votre soumission en ligne.

Paris va lancer deux appels à projets pour végétaliser la ville et développer l'agriculture urbaine

Paris lancera le 25 novembre prochain deux appels pour végétaliser la ville sur les toits et les façades et développer l'agriculture urbaine.

La feuille de route confiée par la maire Anne Hidalgo à l'adjointe aux Espaces verts, Pénélope Komitès, affiche des objectifs ambitieux pour une ville plutôt en retard sur le sujet : création, d'ici à 2020, de 30 nouveaux hectares d'espaces verts au sol et de 100 ha de toitures ou de façades végétalisées, dont le tiers consacré à l'agriculture urbaine.

Suite de l'actualité sur www.environnement-magazine.fr

Natureparif lance l'Observatoire de l'agriculture urbaine et de la biodiversité

Le lancement a eu lieu le 30 juin dernier lors de la 2ème édition des Ateliers d'été de l'agriculture urbaine. Localisez votre parcelle cultivée sur le site web dédié !

L’Observatoire de l’agriculture urbaine et de la biodiversité s'intéresse à toutes les formes d'agriculture urbaine, de la jardinière au jardin partagé, en passant par les jardins pédagogiques, les toitures, les friches ou les cours d'immeuble. Cet observatoire a vocation à produire des indicateurs, mais aussi à mieux connaître les pratiques des jardiniers urbains et à évaluer les effets de celles-ci sur la biodiversité, directement ou indirectement.

 

http://observatoire.agricultureurbaine-idf.fr/

Pages